Christian Fechner

Christian Fechner

Christian Fechner

Christian Fechner
Christian Fechner

Producteur de cinéma, Christian Fechner était également un passionné d’illusionnisme. Né en juillet 1944 à Agen, il est élevé par son père professeur de dessin, prix de Rome de peinture, conserver du musée mais aussi acteur, metteur en scène et marionnettistes. Sa mère quant à elle était infirmière.

Son père le passionne pour le monde de la culture et de l’art en général. À seulement 10 ans, le jeune garçon apprend ses premiers tours de magie. Deux ans plus tard, il suit des cours au lycée Bernard Palissy à Agen ou il apprend des tours de pièces, de cigarettes ainsi que les subtilités des grandes illusions. Durant cette période qu’il répète son futur numéro, le sac à l’œuf, les bambous, les anneaux chinois, sans oublier la fameuse malle des Indes ou encore les six foulards.

Passionné par le monde de la prestidigitation, il monte son premier numéro à seulement 15 ans de ventriloque. Bien décidé à devenir un artiste à temps complet, il abandonne ses études à 17 ans et se faire engager dans un cirque, où il doit conquérir le public exigeant.

Polyvalent, il apprend la guitare au début des années 60 ainsi que la batterie. L’occasion pour lui de participer à des festivals de rock de sa région, sans pour autant abandonner sa passion première pour le monde de l’illusion.
Il propose ainsi ses prestations de magicien le week-end trois fois par jour, pendant les entractes de cinéma. Il profite de son service militaire en 1964 pour présenter son numéro dans toutes les garnisons d’Allemagne. Une manière pour lui de garder la main, malgré ce contexte particulier.

Producteur de disques et de cinéma

Deux ans plus tard il s’installe à Paris et mets de côté sa passion pour la magie. Il faut dire que nous sommes en plein époque yéyé du golf Drouot. Une période faste, où il se reconverti en tant que producteur de disques. Le jeune homme a du flair et découvre notamment Antoine ainsi que les Charlots. Désormais producteur de cinéma, Christian Fechner produit de nombreux acteurs de premier plan tel que Jean-Paul Belmondo, Alain Delon, Louis de Funès, ou encore Pierre Richard. À son actif prêt de 40 ans de carrière. Il rachète également le théâtre de l’européen L’Alcazar.

Passez muscade

Mais sa passion de la magie refait surface en 1977. Cette année-là à la fin du tournage de son film L’animal avec Jean-Paul Belmondo, on lui offre en cadeau de fin de tournage la collection de « Passez muscade ». C’est un véritable déclic qui lui permet de retrouver le virus et sa passion initiale pour le monde de la prestidigitation. Tout en poursuivant son sa carrière de producteur, Christian Fechner se replonge dans la collection d’ouvrages concernant la magie, notamment 4500 volumes du professeur Rex. Il compulsera avidement tous ces livres avant de les faire relier et de partager sa passion avec son entourage.

Collectionneur de livres magiques

Collectionneur invétéré, il rassemblera prêt de 12 000 livres consacrés à la magie, faisant de lui par la même occasion un des plus grands historiens mondiaux en la matière. Parallèlement il profite de sa notoriété grandissante pour rencontrer les meilleurs illusionnistes mondiaux. Citons-en quelques-uns : Jean Merlin, Bernard Bilis, Paul Stone, Pierre Brahma, Fantasio, Juan Tamaris etc. Sa garde rapprochée est constituée d’amis fidèles : Mayer, Morax, Mageux, Proust. Il devient également un proche de stars américaines : Siegfried and Roy et David Copperfield.
Avec ces derniers il entretient des liens amicaux, échange des idées pour améliorer les grandes illusions tout le temps leur offrant de nouvelles inventions créé par lui-même. Assoiffé de connaissances et débordant de créativité, Christian Fechner enchaîne les congrès de magie et les spectacles. En avance sur son temps, il considère que les magiciens manquent d’innovation.

Premier prix en Grandes illusions au Championnat du monde des magiciens à Bruxelles

Bien décidé à mettre en œuvre ses idées, il met au point numéro qu’il présentera lui-même, au championnat du monde à Bruxelles en 1979. C’est une franche réussite. Il remporte le premier prix et le premier prix en grande illusion. Jusqu’à présent ces confrères ne l’ont écouté qu’avec scepticisme et politesse.
Christian Fechner acquiert par la même occasion le respect de ses pairs. Il enchaîne avec quatre prestations sur scène à l’étranger avant de se consacrer à l’écriture, tout en restant producteur de cinéma.

Biographe de Robert Houdin

En 1988, il élabore un coffret rouge intitulé « Soirée fantastique », composé de deux volumes détaillant sa vision de la magie moderne. L’occasion pour lui de rendre hommage au père de la prestidigitation Jean-Eugène Robert Houdin. Il en deviendra le biographe attitré. En 1994, Christian Fechner publie la bibliographie de la prestidigitation française et des arts annexes puis en 2002 « Méliès magie et cinéma » auquel il collabore. L’année suivante il publie l’ouvrage Robert Houdin, confidence d’un prestidigitateur, mettant en avant par la même occasion le plus important magicien de tous les temps, précurseur dans son domaine. L’occasion pour lui de rendre hommage à cet horloger de génie créateur d’automates raffinés, qui anticipe bien avant l’heure la domotique, l’ampoule à filament ainsi que le compteur kilométrique et l’interrupteur de courant. C’est donc un juste titre que Robert Houdin est considéré comme le père de la prestidigitation moderne. En 2002 Christian Fechner publie les deux premiers tomes de sa grande biographie de Robert Houdin sous coffret, intitulé « La magie de Robert Houdin, une vie d’artiste ». Ces deux volumes seront suivis en 2005 par deux autres tomes intitulés « La magie de Robert Houdin, les secrets des soirées fantastiques », un complément artistique et technique. L’ensemble est consacré à l’étude des inventions de l’illusionniste. C’est un superbe objet pour tous les passionnés d’histoire de la prestidigitation, un portrait subtil qui dresse toutes les facettes de la personnalité secrète de Robert Houdin créateur d’illusions légendaire ou, dans la notoriété fut universelle.

Passionné et passionnant, Christian Fechner est décédé le 25 novembre 2008 à Paris.

Hervé Troccaz – Magicien mentaliste à Monaco

http://www.magicienh.fr

https://www.magiciengeneve.ch

https://www.magicienannecy.fr

Le site officiel des films Christian Fechner : http://filmschristianfechner.fr/

Crédit photos : Unifrance

Filmographie de Christian Fechner en tant que producteur

Longs métrages
1972 : Les Fous du stade de Claude Zidi
1972 : Les Charlots font l’Espagne de Jean Girault (+ apparition dans Un terroriste dans l’avion)
1973 : Le Grand Bazar de Claude Zidi
1973 : Je sais rien mais je dirai tout de Pierre Richard
1974 : La Moutarde me monte au nez de Claude Zidi
1974 : Les Bidasses s’en vont en guerre de Claude Zidi
1975 : Bons baisers de Hong Kong de Yvan Chiffre (et également scénariste)
1975 : La Course à l’échalote de Claude Zidi
1975 : Un Sac de billes de Jacques Doillon
1976 : Calmos de Bertrand Blier
1976 : L’Aile ou la Cuisse de Claude Zidi
1977 : L’Animal de Claude Zidi
1978 : La Zizanie de Claude Zidi
1979 : Bête mais discipliné de Claude Zidi
1980 : L’Avare de Jean Girault et Louis de Funès
1980 : Viens chez moi, j’habite chez une copine de Patrice Leconte
1981 : La Soupe aux choux de Jean Girault
1982 : Ma femme s’appelle reviens de Patrice Leconte
1983 : Le Ruffian de José Giovanni
1983 : Circulez y a rien à voir de Patrice Leconte
1983 : Papy fait de la résistance de Jean-Marie Poiré
1984 : Marche à l’ombre de Michel Blanc
1985 : Les Spécialistes de Patrice Leconte
1985 : Moi vouloir toi de Patrick Dewolf
1985 : Le Mariage du siècle de Philippe Galland
1986 : Les Frères Pétard de Hervé Palud
1988 : Black Mic-Mac de Thomas Gilou
1988 : Mes meilleurs copains de Jean-Marie Poiré
1988 : Camille Claudel de Bruno Nuytten
1991 : La Gamine de Hervé Palud
1991 : Les Amants du Pont-Neuf de Leos Carax
1992 : Justinien Trouvé ou le Bâtard de Dieu (réalisation et scénario)
1995 : Élisa de Jean Becker
1997 : Tout doit disparaître de Philippe Muyl
1997 : Un amour de sorcière de René Manzor
1998 : Une chance sur deux de Patrice Leconte
1999 : Les Enfants du marais de Jean Becker
1999 : La Fille sur le pont de Patrice Leconte
2001 : Un crime au paradis de Jean Becker
2001 : La Tour Montparnasse infernale de Charles Némès
2003 : Chouchou de Merzak Allouache
2004 : L’Incruste de Alexandre Castagnetti et Corentin Julius
2005 : L’Antidote de Vincent de Brus
2006 : Les Bronzés 3 : Amis pour la vie de Patrice Leconte
2006 : L’Entente cordiale de Vincent de Brus
2007 : L’Auberge rouge de Gérard Krawczyk
Séries télévisées
1988 : Sueurs froides divers réalisateurs
1988 : Palace de Jean-Michel Ribes
1989 : Lemmy come-back de Josée Dayan
1989 : David Lansky de Hervé Palud

Bibliographie de Christian Fechner

Soirées Fantastiques, Boulogne, Éditions FCF, 1988, deux volumes.
Bibliographie De La Prestidigitation Française Et Des Arts Annexes, Boulogne, Éditions FCF, 1994.
La magie de Robert-Houdin, Une vie d’artiste, Boulogne, Éditions FCF, 2002, deux volumes.
La magie de Robert-Houdin, Les secrets des Soirées Fantastiques, Boulogne, Éditions FCF, 2005, deux volumes, dont un contenant exclusivement des fac-similés de ‘souvenirs des Soirées Fantastiques’.

Distinctions obtenues par Christian Fechner

1979 : 1er Prix en Grandes illusions au Championnat du monde des magiciens à Bruxelles
1979 : 1er Prix en Invention au Championnat du monde des magiciens à Bruxelles
1993 : Nomination au BAFTA du meilleur film non anglophone pour Les Amants du Pont-Neuf
2001 : Nomination au BAFTA du meilleur film non anglophone pour La Fille sur le pont

5 commentaires sur “Christian Fechner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *