Commandeur Cazeneuve, le magicien était un aventurier

Commandeur Cazeneuve, le magicien était un aventurier
Commandeur Cazeneuve, le magicien était un aventurier
Commandeur Cazeneuve, le magicien était un aventurier

L’historien Jean-Luc Dousset vient de publier en ce début d’année 2018 un livre intitulé « Commandeur Cazeneuve ». Un ouvrage consacré à ce magicien toulousain, scientifique, médecin, diplomate à Madagascar. Marius Cazeneuve naît à Toulouse, en 1839, non loin de la Garonne, au 20 rue des Blanchers.

Il quitte l’école assez jeune, sa famille est de condition modeste, et s’engage pour une tournée avec le Cirque oriental de Madrid.

Une rencontre va bouleverser le cours de son existence.

Il fait la connaissance de Bartolomeo Bosco, le maître turinois de l’illusion. Auprès de lui, il effectue son apprentissage et se révèle particulièrement doué ! Il s’exerce à Toulouse, puis il se produit à Vichy, station thermale en vogue, devant Napoléon III, il séduit toutes les cours d’Europe, le tsar de Russie…Il est décoré de l’ordre de Nichan Iftikhar par le bey de Tunis.  Désormais, aux yeux de tous, il est le Commandeur. L’illusionniste multiplie les tours de cartes, les expériences de transmissions de pensée, de suggestion avec son assistante et épouse Alice, puis sa « nièce » Reine Desolange ! Marius Cazeneuve devient l’homme le plus décoré de France ! Il ne lui manquera que la Légion d’honneur, maintes fois promise. Injustice, juge-t-il ! Décapité ! Il brandit sa tête à bout de bras devant des spectateurs apeurés. Il se fait tirer dessus ! Il arrête de ses doigts et de ses dents les balles qui lui sont destinées. Magicien et aventurier !  Il fait quatre fois le tour du monde.

Magicien et savant

Marius Cazeneuve est aussi un scientifique, un astronome, inventeur du lunomètre, de l’astronographe…
En 1874, il fonde l’Institut du Progrès pour lutter contre toute forme de charlatanisme et de superstition !
Marius Cazeneuve parvient même le tour de force de rallier à sa cause Victor Hugo qui s’est laissé pourtant tenter par les sciences occultes.La mode est au spiritisme. Il met tout son esprit à combattre tables tournantes et autres communications avec l’au-delà.

Aventurier et diplomate

En 1886, Marius Cazeneuve est envoyé en mission renforcer la présence française sur l’île de Madagascar face aux Britanniques. Sa mission est un succès politique, économique…Médecin, confident, ami, il tombe sous le charme de la reine Ranavalona III mariée à un Premier ministre bien plus âgé, autoritaire…Elle a 24 ans, Marius Cazeneuve succombe à sa beauté. Sont-ils devenus amants ? Certains ont répandu la rumeur ! Certains disent qu’il aurait pu devenir roi de Madagascar !

De retour, en France, à Toulouse, déçu par le monde de la politique, de la diplomatie, il reprend ses activités de prestidigitateur ! Un magicien jamais égalé !

Journaliste et historien, spécialiste de personnages historiques injustement oubliés, Jean-Luc Dousset propose dans cette biographie de découvrir ce destin unique. L’historien a déjà consacré trois autres ouvrages à des hommes hors-du-commun : Philibert Besson, Ferdinand le débile (ou l’histoire d’un Empereur d’Autriche, roi de Hongrie, accablé de tares liées à la consanguinité des Habsbourg, manipulé par Metternich, qui a abdiqué pour son neveu François-Joseph le mari de Sissi) et Giampetro Campana.

Hervé Troccaz
.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *