Jacques Delord

Jacques Delord

Jacques Delord

Jacques Delord
Jacques Delord

De son vrai nom Jacques Lajunias, Jacques Delord est un magicien français, né le 5 mai 1928 et mort le 2 juin 2006. Il fit sa première apparition à la télévision en 1959 avec un numéro de cordes. Cette dernière est d’ailleurs sa spécialité.

En 1962, le jeune magicien collabora à l’émission « Ce soir à la tête de lard » puis avec « La piste aux étoiles » ou encore et « Avec les oreilles vous ne savez rien faire » mais aussi « Musicolor ».

En 1974, Jacques Delord mis au point une série intitulée « Mains et merveilles ». L’année suivante il débuta une nouvelle série intitulée « Les ateliers du magicien« . Cette émission dura de 1975 à 1979.

Artiste polyvalent et complet, Jacques Delord mis en avant une de ses passions, la poésie dans une nouvelle série intitulée « Les ateliers du poète ». L’illusionniste participât également à plusieurs émissions sur les animaux notamment 30 millions d’amis mais aussi Jardin des bêtes.

Avec son épouse Françoise, il est le fondateur du parc de Beauval à Saint-Aignan sur mer consacre à plus de 200 espèces d’oiseaux du monde entier.

Depuis mai 2013, une salle de la Maison de la magie de Blois porte son nom. En octobre et novembre de la même année, un spectacle et une exposition lui sont consacrés dans ce lieu.

Hervé Troccaz – Magicien mentaliste à Paris

Spectacles de Jacques Delord

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?
Nombreuses tournées nationales et internationales, notamment en Asie et en Afrique, avec son spectacle Le Magicien Malgré Lui ;
Paris, cabarets-théâtres de la Rive gauche : La Colombe, L’Échelle de Jacob, Milord l’Arsouille, la Galerie 55, le Port du Salut.

Télévision

La Piste aux étoiles (ORTF) ;
Les Ateliers du Magicien (FR3) ;
Les Cercles Magiques ;
Animal Parade (1972).
Les Ateliers du Poète (1981, FR3) ;
Fils et Funambules.

Filmographie de Jacques Delord

Baisers volés, de Francois Truffaut, 1968. Jacques Delord y incarne le magicien Robert Espannet.

Ouvrages de Jacques Delord

Sois le magicien, Éditions G.P., 1971, 125 p.
Sois l’enchanteur, Éditions G.P., 1972, 128 p.
L’éternel magicien, Éditions G.P., 1973, 128 p.
Les ateliers du magicien, Éditions G.P., 1976, 32 p.
Mes premiers tours de magie, Solarama, 1978, 64 p.
Enseignement de la magie et de l’illusion comme poétique du geste et du mot, 1991

Revues

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?
Magicus, chroniques de 1987 à 2006.
Magicus, no 142, février 2006. Numéro lui ayant été consacré.
collaboration à Pif-Gadget du no 395 au no 400)

1 commentaire sur “Jacques Delord

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *