Jean Merlin

Jean Merlin
Jean Merlin
Jean Merlin

Jean Merlin est un magicien français né le 18 mai 1944. Sa spécialité est la magie rapprochée, plus connue sous le nom de magie close-up. A ce titre, il est considéré comme un précurseur en la matière, en présentant notamment à ses confrères l’illusionniste américain Tony Slydini, Goshman, Ted Winkel. Il parle le français, l’anglais couramment, le néerlandais, l’italien et maitrise 120 phrases en japonais.

Ses autres domaines de prédilections sont la magie pour enfants, les sculptures sur ballon, la magie de scène, la magie comique et le cabaret.

Comme de nombreux autres confrères, il découvre l’art merveilleux de la magie dès son plus jeune âge. A six ans à peine, il se passionne pour la prestidigitation après avoir reçu en cadeau une boite de magie allemande.

Il faut dire que né en 1944, Jean Merlin est né dans un contexte particulier. Dans la France d’après-guerre, tout est à reconstruire. Et pour un jeune enfant désirant se familiariser avec l’univers de l’illusionnisme, une seule solution se présentait : s’initier avec des boites de magie venues d’Outre-Rhin. Pour l’anecdote la boite était présentée en français, mais la notice était en allemand !

Ce qui pourrait apparaître pour certains comme un obstacle se révèle un énorme atout pour le jeune Jean Merlin, qui face à cette contrainte, développe une grande créativité. Le jeune garçon crée ses propres tours de magie et autres routines avec son père. Le paternel et le fils inventent leurs propres effets, très éloignés de ceux présentés dans la boite !

Dès 14 ans, grâce aux places à trois francs, il squatte les music-halls, de l’Alhambra à Bobino en passant par l’Olympia. L’occasion pour lui de fréquenter d’autres artistes et apprendre les ficelles du métier.

Parallèlement, il suit des cours aux Arts appliqués à l’industrie, où il apprend la poterie, la menuiserie et la laque chinoise. Il est à ce titre diplômé, et pourrait exercer en tant que professeur, ce qu’il n’a jamais fait.

Artiste complet, Il obtient un diplôme de designer et fréquente en élève libre l’école Boulle et l’école Estienne.

Avant même ses 20 ans, il devient illusionniste professionnel. Durant cette période, il revendique parmi ses influences Jacques Delord.

Second prix de micromagie à Paris en 1973

Jean Merlin
Jean Merlin

Jean Merlin débute sa carrière de prestidigitateur au café concert « La Maxéville », aujourd’hui disparu. Il admire ses contemporains Jacques Delord,  Pierre Switon ou encore Jean Ludow.

En mai 1973, il obtient le second prix de micromagie à Paris, au douzième gala de la FISM.

Un agent américain, Emil Loew, le repère salle Pleyel en septembre 1973. Ce dernier l’engage pour une tournée de conférences, mais aussi de galas et de passages télévisés.

Une étape cruciale dans sa carrière, où il apprend beaucoup au contact de magiciens américains : Fred Kaps, Albert Goshman, Dai Vernon, Ricky Jay, Shimada. Fréquentant le même hôtel, les confrères partagent des moments chaleureux, Jean Merlin n’hésitant pas à passer derrière les fourneaux.

Passionné et passionnant, Jean Merlin a également édité le magazine de magie nommé Mad Magic, de 1976 à 1985. Ce mensuel était illustré par James Hodges et publié par Michel Hatte.

Magic History Day

Il est également le fondateur du Magic History Day, une journée récurrente sur l’histoire de la magie en France. L’aventure dure une dizaine d’années, de 2007 à 2017. Mais face aux nombreux décès (Patrick Page, Ali Bongo) et pour d’autres considérations, l’aventure cesse au bout d’une décennie.

Parmi ses passions citons la musique, les comédies musicales, jazz période be-bop et la cuisine.

Hervé Troccaz

 

> Site officiel de Jean Merlin

Livres de Jean Merlin :

  • 1969 : Premier livre de close-up – Tome 1, Lyon, Monsieur Séraphin
  • 1973 : Premier livre de close-up – Tome 2, Lyon, Monsieur Séraphin
  • 1970 Version personnelle du journal à eau
  • 1973 Le petit voyageur (routine de billets)
  • 1981, My personnal routine of 6 foulards, Jean Merlin Big Magic, 48 pages
  • 1982, La plupart des foulards ont 4 coins, Jean Merlin Big Magic, 28 pages
  • 1981, Merlin on silks 1 : 12 lectures notes
  • 1981, Merlin On silks 2  : Les 6 foulards
  • 1986 Verre à apparition foulard (Flash of silk)
  • 1987, Entairtaining-Balloons, Jean Merlin Big Magic, 128 pages
  • 1988 L’attractoratum (Magic Journal)
  • 1990 Le petit marin
  • 1995 Vegas – Les vrais secrets
  • 1998 – L’attractionniste
  • 1998, My personnal routine of boulettes, Jean Merlin Big Magic, 72 pages
  • 2001, L’époustouflante magie des cordes, Joker Deluxe, 49 pages
  • 2009 Flying paper boards over the head
  • Notes de cordes, 4 fascicules
  • The Jean Merlin Book of Magic Tome 1 (1995) – Méphisto Huis
  • Jean Merlin book of magic tome 2 (livre à compte d’auteur)
  • Vegas – Les vrais secrets
  • Vegas 97 – Le triomphe des magiciens !
  • Le grand livre des ballons (1986)
  • Le petit manuel du sculpteur sur ballons (1994)
  • The Jean Merlin Book of Magic Tome 3 (2017) – (livre à compte d’auteur)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *