Juan Tamariz

Juan Tamariz

Juan Tamariz

Juan Tamariz-Martel Negrón alias Juan Tamariz est un magicien espagnol né le 18 octobre 1942, spécialisé en cartomagie. Il est connu pour son exubérance et son extravagance ! Ce cartomane est considéré comme un des plus grands magiciens du 21e siècle, au même titre qu’Ed Marlo et Dai Vernon.

A son sujet, Georges Proust déclare : « On rencontre peut-être une fois par siècle un artiste qui parvient à éclairer d’une nouvelle lumière les arts de l’illusion ». Juan Tamariz explore les tréfonds de  la psychologie magique, analyse tous les méandres de la pensée et utilise des tours comme démonstration. »

A sa majorité, le jeune garçon intègre en 1961 Sociedad Española de Ilusionismo. C’est dans ce cadre qu’il fait la connaissance de Juan Anton. Quelques années plus tard les deux magiciens créeront le numéro Les manchots, dans lequel les deux illusionnistes n’utilisent chacun qu’un seul bras.

Rencontre avec Arturo de Ascanio

Mais c’est surtout la rencontre avec Arturo de Ascanio qui changera le destin du jeune Juan Tamariz. Ascanio le prend sous son aile et l’influence considérablement.

Malgré cette découverte et cette passion dévorante pour la magie, Juan Tamariz reste un jeune homme sérieux, qui poursuit des études universitaires de physique, puis de cinéma au sein la Escuela de Cine (Madrid), jusqu’à la fermeture de celle-ci par le régime franquiste, en 1970.

Jornadas Cartomagicas del Escorial

Juan Tamariz fonde alors avec d’autres La Escuela Magica de Madrid, puis en 1973, les « Jornadas Cartomagicas del Escorial ». Un lieu devenu depuis mythique, où un petit nombre de magiciens choisis du monde entier se retrouvent pour travailler sur un programme spécifique. Cette formation de renom fait la réputation de Tamariz.

A la même période, il enchaine les prix nationaux : Zaragoza 1962, Barcelone 1964, Madrid 1968, San Sebastian 1972.

Une véritable montée en puissance qui trouvera son apogée en 1973 avec le Premier Prix de cartomagie au congrès mondial de la Fédération internationale des sociétés magiques de Paris. Une routine connue désormais sous le nom de « numéro de Paris », qui lui vaut des éloges de son mentor et de Dai Vernon, le professeur.

Depuis, il parcourt la planète avec ses jeux de cartes, où il émerveille magiciens professionnels et profanes avec ses subtilités psychologiques qui ont fait sa réputation. Il a contribué à l’émergence de nombreux talents, dont le plus célèbre restera sans doute Dani Daortiz. Juan Tamariz apparaît régulièrement à la télévision, en France dans Le Plus grand Cabaret du Monde de Patrick Sébastien, en Europe, en Amérique et au Japon. Il est très populaire en Espagne en raison de son omniprésence à la télévision depuis 1972.

En 2010, il reçoit la Médaille d’or du mérite des beaux-arts par le Ministère de l’Éducation, de la Culture et des Sports4.

L’année suivante, en avril le gouvernement espagnol lui remet la Médaille d’or du mérite et des Beaux Arts.

L’Arc-en-Ciel magique

En 2017, Juan Tamariz publie « L’Arc-en-ciel magique ». Près de 544 pages condensant son savoir-faire et son expérience, bilan de 50 ans de pratique. Cet ouvrage bénéficie de son expertise et permet d’ouvrir une nouvelle voie pour la compréhension de cet art, une approche unique de l’univers de la magie.

Juan Tamariz est reconnu dans ses dimensions techniques et psychologiques. Grand technicien des cartes, il n’en reste pas moins fin psychologue, en fuyant les grandes fioritures pour dissimuler sa technicité derrière des tenues et un toucher qui semblent approximatifs. En quatre décennies, cette légende vivante de la cartomagie est à l’origine de passes et de routines dont certaines sont déjà des classiques, à l’instar du Tamariz Perpendicular Control, le change au double croisement de regard.

Les magiciens amateurs et professionnels bénéficient de son savoir-faire et de ses connaissances via les multiples conférences, séminaires qu’il présente, ainsi que de nombreuses publications et revues comme la Circular de la Escuela Magica de Madrid. Comme Gaëtan Bloom, Juan Tamariz possède une grande culture magique. Parmi les maitres qu’il vénère citons Jean-Eugène Robert-Houdin, Tony Slydini, Ed Marlo, Vernon, Fred Kaps ou encore Hofzinser. Comme son mentor Ascanio, il s’attache à donner à la prestidigitation ses fondements théoriques.

Mnémonica

Juan Tamariz est également l’inventeur d’un jeu mémorisé, nommé Mnémonica. Ce dernier n’est pas un chapelet au sens strict. Il permet de produire un final dans lequel le jeu se retrouve entièrement classé (par couleurs et de l’as au roi) au terme de plusieurs mélanges. Le jeu Mnémonica est souvent considéré comme le meilleur des jeux mémorisés jamais inventés. Il possède en outre certaines propriétés intrinsèques remarquables. Durant deux décennies, Juan Tamariz n’aura de cesse d’exploiter toutes les subtilités de son invention. Il publie en 2000 que deux volumes consacrés à Mnémonica.

Hervé Troccaz

 

Livres de Juan Tamariz

Monedas, 1969, traduction française de Bernard Blay, 1977
Baraja Pick-Dick (date inconnue, épuisé)
Théorie et Pratique des cartes truquées (avec Ramon Varela), 1970, traduction française de Alice et William Eston, éd. W. Eston (sans date)
Aprenda usted magia, CEDEL, 1973
Secretos de Magia Potagia, 1973
Magia en el bar, Cymys, 1975 (ISBN 9788485060375)
Enciclopedia del forzaje (date inconnue, épuisé)
Magicolor, 1977
El Metodo Simbolico, 2 Vol, 1978.
Les 5 points magiques, 1981, traduction française : éditions de l’Académie de magie G. Proust, 2002 (ISBN 2-913505-21-X)
Le Chemin magique, 1988, traduction française partant de l’anglais (Magic Way) par Bogdan Murariu, éditions de l’académie de magie – G. Proust, 2000; seconde édition espagnole, revue, augmentée et mise à jour par l’auteur, 2011.
Sonata, 1989, traduction de Gérard Kunian, illustré par Marga Nicolau, James Hodges, éditions de l’Académie de magie G. Proust, 1998
Magia Potagia II
Historia de la Magia, 3 Vol., 1992
La Magia del Falso Pulgar, 1992
Magia Potagia III
Magie verbale (avec Gema Navarro), 2005, traduction française de Laurent Vadel, C.C. Éditions, 2011 (ISBN 978-2-914983-31-0)
Mnemonica, 2000, traduction française de Alain Poussard, 2 volumes, avec un appendice technique et une longue bibliographie commentée sur le jeu mémorisé depuis les origines, éditions de l’Académie de magie – G. Proust, 2011 (ISBN 978-2-913505-18-6 et 978-2-913505-19-3)
Le nouveau chemin magique, traduit de l’espagnol par Alain Poussard, éditions de l’Académie de magie – G. Proust, 2013 (ISBN 978-2-913505-16-2)

DVD de Juan Tamariz

Lessons In Magic, trois DVD
Best of Juan Tamariz, Séminaire, Paris, 1996, HBS Production
Juan Tamariz, The Greater Magic Video Library, 2008
The Juan Tamariz 1st Lecture, Ron McMillan, International Magic
The Juan Tamariz 2nd Lecture, Ron McMillan, International Magic

 

3 commentaires sur “Juan Tamariz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *