La télépathie

La télépathie

Assurément, la télépathie est une des expériences les plus marquantes du mentalisme. D’ailleurs ce terme désigne selon le dictionnaire Larousse une « transmission de pensées ou d’impressions quelconques d’une personne à une autre en dehors de toute communication par les voies sensorielles connues ».

En somme, le mentaliste perçoit des informations du spectateur ou de la spectatrice, sans que ces derniers n’aient prononcé le moindre mot !

De surcroit, d’un point de vue étymologique, ce terme nous vient de tele (distance, loin) et πάθεια, patheia (sentiment : πάθoς, ce que l’on éprouve) 

Si bien que la télépathie demeure un sujet  évoqué par de nombreux auteurs de science-fiction.

Cependant, ce mot trouve son origine outre-Manche. D’ailleurs, cette notion fût évoquée pour la première fois dès 1882 par le physicien anglais nommé Frederic William Henry Myers.

En somme, il faut deux personnes pour que la télépathie fonctionne. D’abord l’émetteur. Mais aussi le récepteur.

Si bien, que par la seule force de la pensée, le mentaliste peut transmettre une émotion. Mais aussi une idée. Voir même une émotion.

D’autant que la télépathie fonctionne sans avoir recours aux 5 sens que sont la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût et le toucher. Impressionnant, non ?

La télépathie : la croyance en quelque chose d’indicible

Cependant, si la télépathie existe bel et bien dans le domaine du mentalisme, c’est une notion plus abstraite d’un point de vue scientifique, voir même infondée pour les plus cartésiens.

En somme, la télépathie repose également sur une croyance de l’existence de quelque chose d’indicible qui nous relit par la pensée. Malgré tout, aucune étude scientifique sérieuse n’a permit d’en prouver la réalité. 

Mais, l’usage des ondes par radio ou télévision propage l’idée de transmission de manière invisible, elle offre encore un avenir radieux à la télépathie, cette notion de transmission de pensée de manière indescriptible.

Bibliographie

  • Edmund Gurney, Frederic W. H. Myers, Frank Podmore, Phantams of the Living, 1886.
  • James E. Alcock, Parapsychologie : science ou magie ?, Flammarion, Paris, 1989.
  • Robert Amadou, La Télépahie, Grasset, 1958. Parapsychologie.
  • Alice Bailey, La Télépathie et le Corps Éthérique (par le Maître D.K. à travers Alice Bailey), éditions Lucis Trust (Esotérisme).
  • Henri Bergson, L’Énergie Spirituelle, P.U.F., 1962. Philosophie.
  • Heni Broch, Au Cœur de l’Extra-Ordinaire, 2002. Parapsychologie.
  • Henri Broch, Le Paranormal, Seuil, Paris, 1989. Parapsychologie.
  • Danielle Fecteau, Télépathie, l’ultime connexion, Éditions l’Âge d’Homme, octobre 2005
  • Camille Flammarion, La Mort et son Mystère en 3 volumes, qui paraît aux éditions Flammarion, fondées par son frère Ernest, avec des titres de chapitres tels que : “La pensée productrice d’images projetées à distance : le cinématographe psychique”, “Les transmissions télépathiques sensorielles” ou encore, “La télépathie et les transmissions psychique à distance. Vue et audition télépathiques”. Occultisme.

Le Blog de la Magie propose de prolonger votre lecture en découvrant l’histoire du mentalisme, l’histoire de la magie, la magie digitale, la magie close-up.

Ou encore des portraits d’illusionnistes comme le magicien à Lyon Maxime Llepez, le magicien à Genève Steve Mind. Ou le  mentaliste à Paris Hiro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *