Magicien mentaliste : interview d’Hiro

Magicien mentaliste à Paris : Hiro

Rencontre avec Hiro, magicien mentaliste

Propos recueillis par Hervé Troccaz

Comment avez-vous découvert l’univers de la magie  ?

Magicien mentaliste à Paris : Hiro
Magicien mentaliste à Paris : Hiro

J’ai découvert l’univers de la magie en 2 temps ! Tout d’abord en tant que spectateur, lorsque j’avais 6 ans…Je me souviens encore de ce magicien, venu spécialement pour une soirée d’entreprise, qui faisait apparaitre des colombes, des cartes, «voler» une table. J’ai tout de suite été fasciné par cet univers. Depuis ce jour j’ai toujours été attiré par la magie ! Je ne me souviens pas avoir reçu la traditionnelle «boite de magie» que reçoivent tous les magiciens :)…mais je me souviens être resté des heures dans les bibliothèques pour lire les ouvrages liés à la magie !

Ma deuxième rencontre avec la magie s’est faite vers l’âge de 20 ans. Un ami (Jihem), «magicien amateur» à cette époque, m’a fait une démonstration de cartes (ambitieuse) et de balles mousses. Whaou ! La magie existe donc vraiment et peut se mettre en avant dans des situations totalement impromptues ! Cet ami m’a alors transmis la passion de la magie en me transmettant plusieurs DVD. Mon aventure professionnelle a ainsi pu débuter…

Qu’est-ce qui vous attire dans cet art ?

Toutes les activités artistiques sont magnifiques dans le sens où elles ne laissent pas (ou ne doivent pas laisser) le spectateur indifférent. L’art interpelle, recherche l’émotion et l’âme d’enfant du public. La magie est pour moi l’activité qui éveille mon âme d’enfant (et si facilement). L’incompréhension ne m’a jamais énervé, amusé… elle m’a juste fasciné ! La magie est devenue avec le temps une manière de m’évader d’un quotidien pas toujours évident (le stress, Métro, boulot, dodo) et trop répétitif.

Actuellement la magie m’attire dans cette notion de partage qu’elle met en avant ! Comme je le répète souvent, la magie n’a de sens que parce que le public est présent. Sans cette interaction, sans cette visibilité, la magie perdrait tout son charme.

Quelles sont vos influences, vos magiciens préférés ?

Magicien mentaliste à Paris : Hiro
Magicien mentaliste à Paris : Hiro

Ma première influence fut David Stone, puisque j’ai grandi avec les débuts de Youtube, Dailymotion. J’ai été frappé par les effets de Missdirection de cet artiste sur ses vidéos ! J’ai rapidement orienté ma magie dans ce sens et j’ai toujours apprécié la magie visuelle, impactante.

Je n’oublierai pas, aussi, le premier DVD d’Oz Pearlman qui m’a permis d’apprendre rapidement les bases de la magie des cartes ainsi que Jay Noblezada pour les pièces. Par la suite je me suis laissé embarqué par la technique de Shoot ogawa, l’expertise
d’Appollo, la folie de David Williamson, la classe attitude de Derren Brown

J’ai aussi fait des rencontres assez incroyables dans ma vie…vous savez ce genre de rencontres qui vous fait avancer (fois 10) dans le domaine de l’échange et la performance ! Je pense à un certain ERIC.S qui m’a tellement appris dans le domaine de la cartomagie.

Mes magiciens préférés ? Il y en a tellement…Si je devais réfléchir avec l’instant présent, disons que la magie d’Antonio me séduit par son rythme, ses idées et son personnage ! J’ai aussi récemment pris une belle «claque» émotionnelle en regardant le spectacle de GUS. C’est un honneur que d’avoir de tels artistes représenter notre ART en France. Pour conclure je vais dire que mon magicien préféré reste un certain ORIO de Clermont-Ferrand qui m’a appris toutes les bases de la Magie. Sans lui je n’aurai jamais atteint ce niveau dans l’art du close-up, ni même sa passion.page2image7257088

Quels sont les derniers tours qui vous ont fait vibrer à la télévision ou en spectacle ?

Le dernier spectacle qui m’a fait vibrer est celui de GUS. J’ai déjà eu le plaisir de travailler avec lui dans le domaine de l’événementiel, je l’avais vu à la télévision, mais encore jamais sur scène dans un théâtre. Son personnage, ses tours, son énergie, m’ont donné envie de progresser davantage !

Le spectacle de LUC APERS m’a aussi frappé et chamboulé (quel spectacle!), il y a environ 6-7 ans ! C’est à cause de lui que je me suis dit «jamais je ne monterai sur scène» lol. Bon maintenant je suis sur scène, mais j’ai quand même mis 6 ans pour me lancer ! Merci Luc !

page2image7215104Le show de Shin Lim aussi…incroyable mise en scène du close-up ! Chapeau l’artiste !

Où exercez-vous votre métier ?

J’exerce mon métier sur Paris et dans la région Parisienne. J’ai aussi la chance d’être sollicité sur toute la France et parfois à l’étranger.

Quelles sont vos spécificités et spécialités ?

Ma particularité, hormis le fait que je sois asiatique (hihi), vient de cet amour de la polyvalence. J’ai débuté la magie avec le tour des gobelets, les anneaux chinois, les boulettes de Slydini, la chasse aux pièces…bref les grands classiques (car mon professeur ORIO faisait partie de cette école).

Actuellement les (ou certains) magiciens deviennent ultra performants mais souvent dans un seul domaine (ce qui n’est pas une critique en soi). La performance ne m’attire pas…Je recherche davantage l’émotion (ma propre émotion) liée aux tours que j’ai vécu en tant que spectateur. Je peux très bien monter sur scène, commencer avec ma routine de corde, et assumer cette magie classique, puis d’un coup sortir ma tablette numérique et mettre en avant la magie 2.0. Je me suis rendu compte récemment que mon spectacle traduit mon évolution dans l’art de la magie, mes aspirations, ce que j’aime, ce qui m’intrigue, ce qui me séduit…En ce sens je ne me cache pas derrière une technique ou un personnage, j’essaie d’être moi-même.

Quels sont vos projets ?

J’ai aussi un projet que j’appellerai «Devenir Magicien», dans lequel je souhaite m’appuyer sur les compétences nécessaires pour devenir artiste, afin de permettre aux personnes «motivées» de découvrir cet art. Cette question de la formation est assez complexe car la magie est liée à la notion de Secret… je réfléchis actuellement au compromis idéal pour respecter Notre ART tout en permettant à certains d’y accéder. La magie devrait être comme la musique finalement ! Tout le monde devrait pouvoir apprendre le solfège, seulement 1 ou 2 élèves deviendront Beethoven…nous avons donc besoin de partager cette passion !

 Je me complaisais à faire de la magie close-up et mettre en avant ma passion pour les entreprises. Actuellement je développe la scène (surprenant vu ma personnalité et ma passion pour la magie impromptue) et cherche à créer un spectacle à l’image de mes aspirations, tout en m’adaptant au contexte de l’entreprise et l’événementiel(les premiers retours sont plutôt bons !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *