PNL – Programmation neuro-linguistique et mentalisme

PNL

Ainsi, après le calcul mental, la précognition, la télépathie ou encore la télékinésie, gros plan sur une autre expérience du mentalisme : la programmation neuro-linguistique. Un terme également désigné sous la terminologie PNL en français, et NLP en anglais.

En somme, nous faisons ici référence à un outil de communication verbale et non verbale, de développement personnel et d’accompagnement au changement pseudo-scientifique de médecine alternative.

Dans le détail, la PNL a été conçue au cours des années 70 par John Grinder et Richard Bandler. Ensuite, la programmation neuro-linguistique a été enrichie par d’autres personnes. Notamment Robert Dilts.

D’ailleurs, la PNL a pour objectif de développer vos capacités intellectuelles. Naturellement, cette discipline est fortement employée dans le domaine du mentalisme. Car, elle permet de mieux comprendre et décrypter nos réactions.


Fonctionnement de la PNL


La PNL, programmation neuro-linguistique permet de déterminer des objectifs et de les réaliser. Elle se base sur le langage et l’utilisation des cinq sens et du corps. Elle permet de reprogrammer ses propres modèles de succès

Les outils de la PNL


Cette technique est reconnue par les professionnels de la thérapie, de la communication, de l’administration et de la psychologie. Si bien que ces outils de cette méthodes demeurent variés : visualisation, travail sensoriel ou kinesthésique. Elle offre une nouvelle dimension aux interactions avec autrui.

L’histoire de la PNL


Précédemment, nous avons fait référence à l’histoire de la PNL. En effet, cette discipline a vu le jour sous l’impulsion de John Greender, un docteur en linguistique et spécialiste en psychologie cognitive. Ce dernier a travaillé main dans la main avec Richard Bandler, le créateur américain de l’ingénierie conceptuelle du génie humain.

Si bien que les deux hommes ne cachent pas qu’ils font suite aux travaux de psychothérapeute du XXe siècle à l’instar de Milton Erikson, père de l’hypnose thérapeutique. Oi encore Virginia Satir, auteur spécialisée dans la thérapie familiale, ainsi que le psychiatre Fritz Perls. Malgré tout, la PNL est remise en cause par la communauté scientifique. D’autant que son étude ne repose que sur des observations empiriques.

Définition de la PNL


A présent, détaillons les différentes facettes de la PNL, la programmation neuro-linguistique, mot par mot. Tout d’abord, programmation. Cette fois, nous analysons notre vécu, notre parcours de vie. D’autant que l’inconscient joue une influence considérable qui nous permet de faire plus preuve de flexibilité dans notre quotidien. Ainsi, au fil du temps et des différentes expériences acquises, nous développons de véritables réflexes.

Deuxièmement, le mot neuro fait écho à l’activité neurologique de l’être humain. Effectivement, le cerveau permet tour à tour de percevoir, voir. Ou encore établir des choix, de ressentir.

Pour terminer, linguistique fait référence aux paroles que nous prononçons. Car, les gestes et surtout les mots que nous employons sont un moyen très prégnant de dépeindre notre personnalité. C’est à la fois un langage verbal et non verbal, qui reflète à la fois notre personnalité et notre caractère.

Mentalisme et programmation neuro-linguistique


En somme, les mentalistes utilisent la PNL afin de conduire et diriger le spectateur ou la spectatrice à faire un choix, de manière délibérée. Et ce, sous une apparente toute liberté. D’ailleurs, les illusionnistes doivent déterminer si les participants sont disposés ou réfractaires à participer à l’expérience. Une fois encore, l’intuition y joue un rôle de premier plan, afin de mieux cerner la personnalité du participant.

Enfin, les mentalistes doivent aménager leur discours en fonction du contexte de l’événement.

Programmation neuro-linguistique et système de représentation interne


Ainsi, la PNL est utilisée par les mentalistes pour décoder le langage du corps.

Si bien qu’ils n’ont pas leur pareil pour souder le système de représentation interne du spectateur. On les classe en quatre catégories : kinesthésique, olfactif/gustatif, auditif et visuel.

Visuel : voir, clarifier, à première vue, distinguer…

 Auditif : entendre, autrement dit, bien entendu…

Olfactif, gustatif : avoir l’eau à la bouche, sentir, renifler, sucré

Kinesthésiques : prendre les choses en main, avoir les pieds sur terre, c’est quelque chose de palpable…

En somme, grâce à ces outils, les mentalistes utilisent la PNL pour mieux connaitre leur mode de fonctionnement.

D’autres articles sont disponibles sur le Blog de la magie. L’occasion de vous présenter le spectacle de magie virtuel en ligne.

Mais aussi l’histoire de la magie. Mais aussi la magie promotionnellel’histoire de la télépathie. Ou encore l’histoire du mentalisme, l’animation pour anniversaire à Pariscomment devenir Mentaliste.

Sans oublier le magicien à Lyon Maxime Llepez, le mentaliste à Paris Hiro, le magicien à Annecy Steve Mind.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *