Rémi Larrousse – Songes d’un illusionniste

Rémi Larrousse - Songes d'un illusionniste

Songes d’un illusioniste : note d’intention de Rémi Larrousse

Quoi de plus fascinant et énigmatique que le monde des rêves ? Monde de symboles, d’étrangeté, monde de l’enfance mais aussi de fantasmes et de cauchemars, les rêves sont d’abord de grands laboratoires de l’imagination. Les philosophes ont d’abord pensé que les rêves prédisaient le futur ; plus tard, les scientifiques ont cru au contraire qu’ils nous révélaient un passé enfoui.

Du côté des artistes, les rêves représentent une source inépuisable d’inspiration, ils sont une vaste salle de répétition dans laquelle, l’inconscient s’exprime, l’imagination nuit après nuit crée des histoires, nous aide à affronter et combattre certaines peurs, à éprouver de nouvelles sensations, en somme, à vivre plus intensément en oubliant la logique et les lois du monde réel. Dans son nouveau spectacle, Rémi Larrousse explore cet univers du songe et tente d’en faire surgir la poésie grâce à la magie et au mentalisme. Car, au fond, qu’est-ce qu’un tour de magie ? Un rêve devenu réalité.

Fidèle à son ambition de « réinventer » le spectacle d’illusionnisme, Rémi Larrousse conduit son personnage candide et virevoltant au travers des rêves. Débarrassé des règles de la rationalité, la magie prend tout son sens, il peut ainsi explorer de façon ludique des thèmes universels à travers lesquels chacun d’entre nous se reconnaîtra : la mémoire, le temps, les secrets…

Après l’exploration du « parti pris des choses » dans Le Script où les objets étaient les interfaces entre magie et réalité, c’est donc dans sa propre psyché que Rémi Larrousse va désormais chercher le lieu paradoxal où l’impossible se produit.

Rémi Larrousse et Valérie Lesort, collaboration artistique

Notre avis sur Songes d’un illusionniste de Rémi Larrousse

Rémi Larrousse - Songes d'un illusionniste
Rémi Larrousse – Songes d’un illusionniste

Jamais deux sans trois ! Troisième spectacle pour Remi Larrousse (Je sais ce que vous pensez !). Le consultant en entreprise propose cette fois de s’intéresser au domaine des rêves. Songe d’un illusionniste nous immerge dans un univers onirique. Le décor est un vibrant hommage au surréaliste. Difficile de ne pas y voir des allusions à peine voilée à Magritte.

En dehors des nuages et de la métaphore du chapeau avec les lumières, la mise en scène se veut volontiers épurée : une chaise, un coffre en bois, un bol transparent, des guéridons.

Une approche volontiers élégante. Nous sommes clairement dans la lignée des Liens invisibles de Viktor Vincent, autre mentaliste à la mise en scène soignée.

Voilà pour la forme. Sur le fond, Rémi Larrousse se révèle parfaitement à l’aise dans l’exercice. Après plus de 600 représentations de son précédent spectacle, on sent le professionnel attentif aux moindres remarques, permettant par la même occasion de faire preuve d’humour volontaire ou non, qui permettent de rendre son personnage moins sérieux que de prime abord. D’autant que son phrasé raffiné dénote d’un certain niveau intellectuel (Remi Larrousse a été étudiant à Sciences-po).

Les magiciens ils verront de nombreuses subtilités et approche réellement original, fruit du conseil artistique de Maxime Schucht et Sylvain VIP (le sablier, haïku)

Le tout se déroule sans accroc et sans temps mort. Comme tout comme spectacle de mentalisme qui se respecte, difficile d’échapper au classique du genre comme les lectures de pensées avec des influences plus ou moins volontaire à Luke Jermay (personnes qui s’assoient à l’énoncé d’un cauchemar). Ou encore Vincent Hedan (Les poème japonais Haïku).

Songes d’un illusionniste demeure un spectacle remarquable dans sa conception, prenant de bout en bout, extrêmement bien construit.

Hervé Troccaz

Rémi Larrousse – Songes d’un illusionniste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *