Ultra Mental de Florian Séverin

Ultra Mental de Florian Séverin
Ultra Mental de Florian Séverin
Ultra Mental de Florian Séverin

Vous êtes passionné par le mentalisme? Ne manquez pas le livre Ultra Mental de Florian Séverin.

Prêt de 350 pages, truffées de bonnes idées, le tout édité par Cc éditions.

Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, Florian est un mentaliste allemand. C’est un artiste accompli dans son pays natal, l’Allemagne. Il a notamment présenté de nombreux tours de mentalisme même comique sur des chaînes de télévision nationales.

Son savoir-faire et sa réputation étaient encore inconnus jusque-là outre-Rhin.

Tous les passionnés de mentalisme y trouveront leur compte, dans ce livre truffé de bonnes idées, laissant transparaître au fil des pages la personnalité, l’esthétique de l’artiste, ainsi qu’un humour féroce. Ce dernier puise son expérience dans le septième art car il a suivi des études d’animation et de scénariste. Quand il n’étonne pas ses semblables sur scène il se consacre à sa seconde carrière : les effets visuels et l’animation numérique pour l’industrie allemande du cinéma.

Théâtralité et humour corrosif

Son style se caractérise par une théâtralité certaine, avec une justification et un script détaillés. Ultra Mental est un livre qui a évolué au fil de son existence. En 2004, Florian Séverin l’a publié en langue allemande sous le titre «Thirteen Steps to Vandalism », déclinaison et allusion non voilée au classique du mentalisme de Tony Corinda, « Thirteen Steps to Mentalism ».

Dans un des chapitres d’ULTRA MENTAL, il fait référence également un autre classique du domaine, Théodore Annemann. Une habile réflexion sur la manière de revisiter des classiques du mentalisme.

Fait tout à fait remarquable, Florian a réécrit le livre entièrement en anglais, c’est sa deuxième langue. Il a été publié par Joshua Jay et Andi Gladwin de Vanishing INC.

Puis donc traduit par Ludovic Gorges dans la langue de Molière chez CC éditions.

L’ouvrage présente d’excellentes idées, comme le tour d’ouverture « Ceci n’est pas un citron », où il combine des idées personnelles avec des mouvements comme celui de Greg Wilson, « Pitch and Ditch« .

La lecture d’Ultra mental demeure un véritable régal, tant il laisse transparaître la personnalité de son auteur, ses vannes, son humour incisif et son sens du gag, comme en témoignent les nombreux illustrations à l’instar de celle de la page 327 où il pose à côté d’Harry Potter, son « collègue ».

L’écriture est tout aussi remarquable avec une description, des explications, un post-scriptum et surtout une très riche bibliographie faisant référence aux effets et influences, permettant de creuser un peu plus le sujet et approfondir nos connaissances.

Le livre comporte d’excellentes idées qu’il serait difficile d’énumérer ici sans en déflorer le sujet. On pense notamment au conseil d’inviter annuellement ses proches à venir voir ses dernières créations dans un théâtre loué par l’artiste.

Une analyse fouillée sur le pré-show

Surtout, à partir de la page 175, Ultra mental possède, en plein cœur du livre, une véritable pépite : l’analyse la plus poussée à ce jour du pré-show. Près de 40 pages dédiées à cette seule thématique, évoquant en long en large et en travers, de manière très poussée, les écueils et problématiques liées à cette arme incontournable du mentaliste. Une analyse qui justifie à elle seule l’achat du livre.

Truffé d’idées inédites, de discussions théoriques et de subtilité psychologiques, Ultra mental de Florian Séverin demeure une lecture rafraîchissante qui développera la créativité de toutes les personnes qui auront la chance d’en faire l’acquisition !

Hervé Troccaz

> Ultra Mental sur le site de CC Magique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *